Que signifie « nouveau monde » dans l’univers du vin ?

L’expression « nouveau monde » est en constante évolution lorsqu’il s’agit de vin. Elle peut encore avoir sa signification traditionnelle – tout ce qui ne provient pas de pays établis tels que la France, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne – mais la vérité est que les vins américains, australiens, chiliens et sud-africains ne sont plus guère considérés comme nouveaux de nos jours, alors que nous connaissons tous très bien leurs qualités, et qu’ils se retrouvent très souvent sur des tables renommés, notamment dans le cadre d’excellents accords mets vins.

Le réchauffement climatique chamboule le monde du vin

Le vin peut être cultivé dans de nombreux pays et, avec le réchauffement climatique, les distances entre les hémisphères, qui déterminaient les conditions optimales de culture du raisin pour les viticulteurs – et qui sont toujours enseignées dans les diplômes de viticulture – s’estompent de plus en plus. L’Angleterre, par exemple, offre aujourd’hui des conditions presque parfaites pour la culture du raisin de Champagne, tandis que la Champagne et la Bourgogne sont confrontées à des conditions météorologiques incertaines.

En somme, le terme « nouveau monde » désigne simplement des vins qui nous sont moins familiers. Alors, qu’est-ce que cela signifie maintenant et qu’est-ce qui est nouveau dans le monde du vin ? L’Europe de l’Est, en particulier la Slovénie, la Roumanie et la Hongrie, est sous les feux de la rampe, tandis que sur le continent américain, l’État de New York commence à produire des vins intéressants et l’Uruguay donne du fil à retordre à ses voisins chiliens et argentins. Récemment, le vignoble uruguayen Bodega Garzón a été élu 2e au concours des 50 meilleurs vignobles du monde en 2019 et 2020, et 4e en 2021.

Article qui pourrait vous intéresser :  10 vins autrichiens à essayer pour l'été

L’Uruguay, où comment faire du nouveau avec de l’ancien ?

L’Uruguay est le quatrième producteur de vin d’Amérique du Sud, mais ses vins sont uniques dans la région, étant donné que le climat s’apparente à celui d’un pays d’Europe maritime. Son climat est doux grâce à l’influence de l’Atlantique, tandis que l’Argentine et le Chili bénéficient de conditions viticoles plus chaudes grâce à des régimes climatiques subtropicaux. En termes simples, cela signifie que l’Uruguay est un producteur de vin du nouveau monde avec les cépages de l’ancien monde que l’on trouve en Europe, de l’Albariño (le plus courant dans le nord de l’Espagne et au Portugal) et du Nero d’Avola (un raisin sicilien) au Pinot Noir (de Bourgogne) et au Viognier (de la vallée du Rhône en France). Le raisin le plus utilisé en Uruguay reste toutefois le Tannat, un cépage rouge à la peau épaisse qui produit des vins fruités.

Laisser un commentaire